Réserves de change: la baisse de l’encours n’est pas inquiétante

M. Ett. | Le 14/11/2018 à 16:34

La baisse des réserves internationales de Bank Al-Maghrib nettes n’est pas alarmante, s’accordent à dire les professionnels du marché. Explication. 

Les réserves internationales nettes (RIN) ont emprunté une tendance baissière au cours de ces derniers mois. (Voir graphique ci-dessous)

Evolution des réserves internationales nettes

Source: Bank Al-Maghrib

Au 2 novembre 2018, les RIN affichent un encours de 224,1 MMDH, accusant une légère baisse de 1,8% en glissement annuel, d’après les dernières statistiques hebdomadaires de Bank Al Maghrib.

Pour leur part, les RIN en mois d’importations de biens et services se sont établies à 5 mois à fin septembre 2018, contre 5 mois et 20 jours pendant la même période de l’année précédente. 

Les professionnels du marché de change, sollicités par LeBoursier, estiment que cette baisse n’est point alarmante, eu égard à sa faiblesse.

Selon eux, cette évolution est due à une hausse des importations plus importante que celle des exportations, combinée à un tassement des recettes touristiques et des envois des MRE. Ils parlent plutôt d'une quasi-stabilité des réserves de change. 

Ils soulignent également que les banques ont une abondance de devises qui n’apparaît pas au niveau de l’encours des réserves internationales nettes de Bank Al-Maghrib. 

En effet, les banques n’ont pas eu recours à la banque centrale depuis le mois de mars dernier. La position de change des banques est assez confortable. 

Au 7 novembre 2017, la position de change des banques de la place se situe à 9,41 MMDH contre 3,85 MMDH, au 2 janvier 2018, d’après les statistiques de Bank Al-Maghrib. 

Il convient de rappeler que Abdellatif Jouahri avait annoncé, lors de la dernière réunion trimestrielle, tenue le mardi 25 septembre 2018, que les réserves internationales nettes devraient quasiment se stabiliser à près de 240,8 milliards de dirhams à fin 2018 et atteindre 252,3 milliards, au terme de 2019.

Leur couverture en mois d’importations de biens et services se situerait ainsi à 5 mois et 10 jours puis à 5 mois et 18 jours respectivement.

             >> Lire aussi : Les principales décisions et annonces du Conseil de Bank Al-Maghrib

lire aussi
  • | Le 14/11/2018 à 19:46

    Paiement mobile domestique: Bank Al Maghrib publie sa décision réglementaire

  • Sara El Hanafi | Le 14/11/2018 à 16:34

    Transformation digitale: La BCP dévoile sa "Squad Factory"

    La Squad Factory a participé à différents projets de transformation digitale au sein de la BCP, depuis que celle-ci a été initiée par la banque en 2016. D'autres projets sont à leurs phases finales de développement.

  • M. Ett. | Le 14/11/2018 à 16:34

    Réserves de change: la baisse de l’encours n’est pas inquiétante

    La baisse des réserves internationales de Bank Al-Maghrib nettes n’est pas alarmante, s’accordent à dire les professionnels du marché. Explication. 

  • A.L | Le 14/11/2018 à 15:17

    Assurances: les primes émises progressent de 6,4% à fin septembre 2018

    Au titre des neuf premiers mois de l’année en cours, les primes émises par le secteur des assurances ont totalisé 31,2 MMDH, en hausse de 6,4% en glissement annuel, selon les dernières statistiques de l’Acaps. En termes de placement, l’encours a atteint 168 MMDH. Durant les trois derniers mois (juin-septembre), les compagnies se sont davantage orientées vers le marché des taux. Jusqu’à fin juin, elles privilégiaient toujours les actions.